Le colloque de 2017

PDF version Partager sur Twitter Partager sur Facebook

Les 8 et 9 décembre 2017 s'est tenu au collège des Bernardins, à Paris un colloque sur "le Père Caffarel, Prophète pour notre temps, apôtre du mariage et maître de prière". 

Pour avoir le programme complet du colloque et la présentation des intervenants : programme du colloque : cliquer ici

En cliquant sur les photos , vous avez accès à la vidéo du moment concerné. En cliquant sur "texte de la conférence", vous avez accès au texte intégral de l'intervention sous format PDF. Ce texte peut être légèrement différent de la conférence elle même, qui a souvent été raccourcie pour répondre aux impératifs de durée de chaque session.

L'ouverture du colloque est présidée par Maria Berta et José Moura Soares, couple responsable de l'Équipe Responsable Internationale des Équipes Notre-Dame.
ouverture du colloque : cliquer sur la photo
La première session, le vendredi matin, a pour objet : Henri Caffarel, la vocation d’un homme de Dieu. Elle est présidée par Rémi et Françoise Gaussel, équipiers de France, membres de l'Équipe Responsable Internationale.
ouverture de la 1ère session : cliquer sur la photo
Le père Paul-Dominique Marcovits, o.p. (France), dominicain, postulateur diocésain puis rédacteur de la cause de canonisation du Père Henri Caffarel, ouvre le colloque en présentant  Un homme de foi  :
Mars 1923. « À vingt ans, Jésus Christ, en un instant, est devenu quelqu’un pour moi ». Tout vient de là. le Père Henri Caffarel ne cessa de parler de ce Dieu qui « l’avait saisi », de cet amour qui illuminait les couples. « Entrer plus avant dans cette intimité et amener les autres à cela, voilà mon seul désir. » Il suscitait à sa suite des « chercheurs de Dieu ». Le Christ propose à tous « son amour ou plutôt, une réciprocité d’amour ».
cliquer sur la photo pour voir la conférence du père Marcovits                                                                   Texte de la conférence
 
Le père José Jacinto Ferreira De Farias (Portugal), conseiller spirituel de l’Équipe Responsable Internationale des Équipes Notre-Dame, s’est penché sur les sources spirituelles de sa vocation :
Après l’expérience de sa vocation, la décision d’Henri Caffarel est prise : il sera prêtre. Il a un grand désir de vie monastique qui ne se réalisera pas, mais ce désir aura une grande fécondité dans sa vie et ses fondations. Il eut comme père spirituel le bienheureux Vladimir Ghika qui fonda une communauté à Auberive. Pendant deux ans, le jeune Henri Caffarel y vécut et reçut beaucoup de Mgr Ghika. Le futur cardinal archevêque de Paris, Mgr Jean Verdier, suivit ensuite sa formation en vue de la prêtrise.
cliquer sur la photo pour voir la conférence du père Farias                                                                       Texte de la conférence
 
Véronique et Thierry Caspar-Fille-Lambie (France), équipiers Notre-Dame, ont exploré la dévotion particulière que le père Caffarel portait à la Vierge Marie : inspiré par Joseph et Marie  :
Le père Henri Caffarel a donné au mouvement de foyers qu’il a fondé le patronage de Notre-Dame. À lourdes en 1954, les Équipes Notre-Dame ont été consacrées à la Vierge Marie, affirmant que « le Mouvement est remis à Marie et par elle à Dieu ». On fera le point sur ce que le Père Henri Caffarel appelait « la vraie dévotion à la Vierge Marie ». Le couple formé par Joseph et Marie a particulièrement inspiré le Père Henri Caffarel, qui a écrit Prends chez toi Marie ton épouse, une méditation originale sur le sens du mariage chrétien.
cliquer sur la photo pour voir la conférence de Véronique et Thierry Caspar-Fille-Lambie                              Texte de la conférence
 

La table ronde qui clôture cette première session réunit, autour des présidents de séance Rémi et Françoise Gaussel, le père Paul-Dominique Marcovits et les grands témoins Sylvestre et Bernadette Minlekibe, équipiers Notre-Dame, anciens responsables de la super région Afrique francophone. Ils réagissent sur les clips qui illustrent les sujets abordés venant de Colombie, des États-Unis et de France.
Cliquer sur la photo pour voir la table ronde

La deuxième session, le vendredi après-midi, aborde un aspect central de la personnalité du Père Caffarel  : « Henri Caffarel, fondateur dans l’Église ». Elle est présidée par  Clarita et Edgardo Bernal Fandino, équipiers de Colombie, membres de l'Équipe Responsable Internationale.
ouverture de la 2ème session : cliquer sur la photo
 
Mgr François Fleischmann (France), ancien conseiller spirituel de l’Équipe Responsable Internationale des Équipes Notre-Dame, conseiller de l’Association des Amis du Père Caffarel, se fondant sur sa remarquable connaissance des écrits du Père Caffarel, a éclairé un point particulier : « Henri Caffarel, directeur de la revue l’anneau d’or, au cœur des courants spirituels et culturels de son temps » 
Par la revue, le Père Henri Caffarel participe avec les couples aux recherches théologiques et pastorales sur le mariage en train de se renouveler. Tout en poursuivant un dialogue nourri avec les lecteurs, il fait appel à de nombreux collaborateurs parmi les gures marquantes du monde chrétien, des religieux prestigieux ainsi que des laïcs qualifiés, aux Équipes Notre-Dame et au-delà. Mais il est aussi attentif à la littérature contemporaine chrétienne ou non, témoin remarquable de la culture de son époque. 
cliquer sur la photo pour voir la conférence du père Fleischmann                                                   Texte de la conférence
 
Jean Allemand (France), ancien collaborateur du Père Caffarel, auteur de Henri Caffarel. Un homme saisi par Dieu, (Équipes Notre-Dame, 1997) et de Prier 15 jours avec Henri Caffarel, (Nouvelle Cité, 2002), est parti de ces années partagées avec le Père Caffarel pour éclairer « Henri Caffarel, un fondateur» 
L’activité fondatrice du Père Henri Caffarel part d’une conviction : l’appel à la sainteté. C’est pour guider les laïcs vers la sainteté qu’il lance divers mouvements : Équipes Notre-Dame, Groupement spirituel des Veuves, Centres de Préparation au Mariage, etc. Il répond à des appels et des besoins et le fait en pédagogue soucieux d’être compris et entrainant. Selon son appel : « Cherchons ensemble ».
cliquer sur la photo pour voir la conférence de Jean Allemand                                                                 Texte de la conférence
 
Constanza et Alberto Alvarado (Colombie), équipiers Notre-Dame, anciens responsables de la super-région Hispano-Amérique et anciens membres de l’Équipe Responsable Internationale, se sont penchés sur un aspect particulier de l’action du Père Caffarel : «Développement et internationalisation du mouvement des équipes Notre-Dame »
La naissance des Équipes Notre-Dame dans de nombreux pays intervient très rapidement : dès 1946 en Belgique, puis dans plusieurs pays d’Europe, ensuite au Brésil en 1950, en Amérique du Sud, au Canada. Cependant comme le Père Henri Caffarel l’a exprimé à plusieurs reprises : « la croissance en extension peut être un danger, si elle n’est pas accompagnée d’une formation profonde. »
cliquer sur la photo pour voir la conférence de Constanza et Alberto Alvarado                                          Texte de la conférence

La table ronde, qui clôture cette deuxième session, réunit, autour des présidents de séance Clarita et Edgardo Bernal Fandino, monseigneur François Fleischmann et les grands témoins Silvia et Francisco de Assis Pontes, équipiers du Brésil, anciens membres de l'Équipe Responsable Internationale. Ils réagissent sur les clips qui illustrent les sujets abordés venant de Belgique, d'Espagne et de Grande-Bretagne.
Cliquer sur la photo pour voir la table ronde


 
La troisième session, le samedi 9 décembre, aborde un point central de la personnalité du Père Caffarel : « Henri Caffarel, maître de prière et conseiller spirituel ». Elle est présidée par  Monseigneur Jérôme Beau, évêque auxiliaire de Paris, Président du Collège des Bernardins.
ouverture de la 3ème session : cliquer sur la photo
 
 
Jacques Gauthier (Canada), époux et père de famille, ancien professeur de théologie à l’université Saint-Paul d’Ottawa, auteur de Henri Caffarel : maître d’oraison (Cerf, 2017), a partagé la profonde connaissance qu’il a acquise sur « Henri Caffarel, maître de prière»
Sa rencontre avec le Christ est pour le Père Henri Caffarel un appel très profond à une vie de prière. Il fonde en 1957 une revue, les Cahiers sur l’oraison. En 1966, il ouvre à Troussures une Maison de Prière. Il multiplie les propositions pour faire connaître et pratiquer l’oraison. Celle-ci est le sujet de nombre de ses ouvrages. Le Père Henri Caffarel dit de lui-même :« Dans ma vie, je dois tout à la prière. » Il veut conduire chaque homme à une rencontre quotidienne avec le Christ : l’oraison est une nécessité vitale pour chacun aujourd’hui. 
cliquer sur la photo pour voir la conférence de Jacques Gauthier                                                             Texte de la conférence
 
 
Amaya et José Antonio Marcén-Echandi (Espagne), équipiers Notre-Dame, membres de l’Équipe Responsable Internationale, et Père Gabriel Larraya Aguinaga, ofm.cap. (Espagne), ancien conseiller spirituel de la super-région Espagne des Équipes Notre-Dame, ont abordé à trois voix une question qui fait la spécificité des Équipes Notre-Dame : « le couple, l’équipe Notre-Dame et le prêtre » 
Le Père Henri Caffarel attachait une grande importance à la présence du prêtre dans les Équipes Notre-Dame et auprès des foyers. Étant signe et présence du Christ, il fait partie de l’équipe d’une manière différente. Il est au service de l’amour conjugal, du Magistère, de la communion. Pour le prêtre, l’équipe est source de joie, d’équilibre affectif et d’expérience pastorale. C’est ainsi que le Père Henri Caffarel a développé la complémentarité des sacrements de l’ordre et du mariage.
cliquer sur la photo pour voir la conférence de José Antonio Marcén-Echandi et du père Larraya           Texte de la conférence
 
Monique Cheuleu (Cameroun), veuve, responsable de la Fraternité Notre-Dame de la Résurrection pour le Cameroun et coordinatrice pour l’Afrique francophone, devait intervenir sur « Henri Caffarel et l’accompagnement spirituel du veuvage ». N’ayant pu obtenir son visa de sortie du Cameroun, son intervention a été lue par  Madeleine Aubert
Dans la suite logique de l’accompagnement des couples et de la mise en lumière de la théologie du mariage, le Père Henri Caffarel a été sollicité dès 1941 par de jeunes veuves de guerre. Avec elles, il a cherché le sens de cette nouvelle situation pour des femmes devenues veuves prématurément. la spiritualité du veuvage est dans la continuité du sacrement de mariage et elle montre que « l’amour est plus fort que la mort ». 

cliquer sur la photo pour voir la conférence de Monique Cheuleu                                                               Texte de la conférence

La table ronde, qui clôture cette troisième session, réunit, autour du président de séance, monseigneur Jérôme Beau,  Jacques Gauthier et les grands témoins Eliane et John Cogavin, équipiers d'Irlande, anciens membres de l'Équipe Responsable Internationale, accompagnés du Père Patsy, conseiller sprituel Équipes Notre-Dame, en Irlande. Ils réagissent sur les clips qui illustrent les sujets abordés venant de France, du Liban, de Pologne et du Portugal.
Cliquer sur la photo pour voir la table ronde

 

La quatrième session, l'après-midi du samedi 9 décembre, revient sur le thème central de l'oeuvre du Père Caffarel : « Henri Caffarel, prophète pour le couple et le mariage ». Elle est présidée par le père Jacques de Longeaux, président de la faculté Notre-Dame, au Collège des Bernardins.
ouverture de la 4ème session : cliquer sur la photo

Sœur Fernanda Barbiero (Italie), sœur éducatrice de Sainte-Dorothée de Venise, qui a fait sa thèse de doctorat sur « L’Anneau d’Or » a présenté « la spiritualité du mariage dans la revue l’anneau d’or fondée par le Père henri caffarel » 
Le Père Henri Caffarel concevait la revue l’Anneau d’Or comme un soutien aux époux afin de les aider à répondre à leur vocation. Peu d’études ont été consacrées à cette revue, mais elle mérite d’être mieux connue en raison de son originalité et de sa place dans la spiritualité française qu’elle a sans aucun doute enrichie : enraciner la théologie du mariage dans la vie quotidienne des couples en la rendant très concrète. 
cliquer sur la photo pour voir la conférence de Soeur Fernanda Barbiero                                        Texte de la conférence
 
 
Le père Louis de Raynal (France), prêtre du diocèse de Dijon, licencié en théologie, auteur de La Bonne Nouvelle du mariage - Le Père Caffarel, prophète pour notre temps (Salvator, 2010) est intervenu sur « sur l’élan du Père henri caffarel, les équipes Notre-Dame au service du mariage »
Le Père Henri Caffarel a ouvert une mine jamais épuisée : les réalités humaines du couple et de la famille éclairées et transformées par la grâce du mariage. Ce sacrement sauve et évangélise ! Si le Magistère a confirmé les intuitions du Père Henri Caffarel, tout reste à faire dans la pratique pastorale. les Équipes Notre-Dame, encouragées par les papes successifs, nous invitent à croire à la vocation-mission spécifique du couple, « visage doux et riant de l’Église ». 
cliquer sur la photo pour voir la conférence du père Louis de Raynal                                                        Texte de la conférence
 
Delphine et Antoine Quantin (France), ont apporté leur regard d’équipiers Notre-Dame, parents de cinq enfants, sur « Le christ au centre du couple » 
La spiritualité conjugale représente un apport propre des Équipes Notre- Dame. Le Père Henri Caffarel n’a cessé d’insister sur la spiritualité des chrétiens mariés, sur leur vocation à la sainteté. Les moyens que propose la Charte des Équipes Notre-Dame en donnent les grandes lignes. Que l’on pense à la prière conjugale et à la prière contemplative, que l’on rappelle l’écoute de la Parole de Dieu et la règle de vie, ou encore la mission du couple dans l’Église, tout ramène à reconnaître dans la vie du jeune couple d’aujourd’hui la présence sanctifiante du Christ.
cliquer sur la photo pour voir la conférence de Delphine et Antoine Quantin                                             Texte de la conférence

La table ronde, qui clôture cette quatrième session, réunit, autour du président de séance, le père Jacques de Longeaux, Soeur Fernanda Barbiero et le père Louis de Raynal, ainsi que les grands témoins Teresa et Duarte Da Cunha, équipiers du Portugal, anciens membres de l'Équipe Responsable Internationale. Ils réagissent sur les clips qui illustrent les sujets abordés, venant du Brésil, d'Italie et du Togo.
Cliquer sur la photo pour voir la table ronde      

 

La session de clôture du colloque  : cliquer sur les photos pour voir la session complète (photo ci dessus) ou les interventions (photos ci dessous)
s'ouvre par l'intervention des responsables internationaux des Équipes Notre -Dame, Maria Berta et José Moura Soares, sur l'actualité de la proposition des Équipes Notre-Dame.                                                         Texte de l'intervention

Le père Paul-Dominique Marcovits tire les conclusions du colloque.                                                                 Texte de l'intervention

Le père Angelo Paleri présente l'état de la cause de canonisation du père Henri Caffarel                                Texte de l'intervention

Enfin, le Cardinal André Vingt-Trois s'adresse à tous les participants                                                                     Texte de l'intervention